Nigerian Association of French Teachers

État des lieux de l’enseignement du français

Date de soumission : 06/03/2015

1. L’ASSOCIATION DES PROFESSEURS DE FRANÇAIS
Oui
Tableau association
Nom de l’associationEffectifsAffiliation FIPF
NAFT8000Oui

Précisez la proportion d’enseignants membres de votre association par niveau d’enseignement * :

1.2. L’association et son environnement institutionnel national et international
Oui
Lors des révisions des programmes.
Nous communiquons régulièrement avec le « Nigerian French Language Project ».
1.3 Rapports internationaux
Oui
- FSP avec la France.
oui
De France
- Formation d’enseignants
- Concours de théâtre
- Conférence
Non
2. L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES ET DU FRANCAIS
LVE 1 (préciser)LVE 2 (préciser)LVE 3 (préciser)LVE 4 (préciser)Commentaires
PrimaireFrançais
secondaireFrançaisarabe
SupérieurFrançais
LVE 1 (préciser)LVE 2 (préciser)LVE 3 (préciser)LVE 4 (préciser)Commentaires
Primaire
secondaire
Supérieur
2.3. Effectifs des apprenants de français*
PréscolairePrimaire (école de base)Secondaire
500 000 environ
Primaire 1h20mn par semaine
Secondaire : 1h60mn par semaine
Collège d’éducation : 12h par semaine
3. L’ENSEIGNEMENT EN FRANCAIS (le cas échéant)*
3.1. Effectifs des apprenants
3.1.1. Enseignement public
PréscolairePrimaire (école de base)Secondaire
500 000 environ
3.1.2. Enseignement privé
PréscolairePrimaire (école de base)Secondaire
3.2. Si le français n’est pas la seule langue d’alphabétisation puis d’enseignement
- l’anglais est la langue de scolarisation.
- Dès la maternelle.
- 4 heures par semaine
Autre langue 1 (préciser)Autre langue 2 (préciser)Autre langue 3 (préciser)Commentaires
PrimaireAnglais
secondaireAnglais
SupérieurAnglais
Non
3.5. Établissements où l’enseignement se fait majoritairement en français
3.5.1. Établissements nationaux
DésignationCycles (niveaux)Nombre d’élèves
Universités1ère à la 4ème année
Collèges d’éducation1ère à la 3ème année
Nombre total d’apprenants
PréscolairePrimaireSecondaire
3.5.2. Cursus professionnels en français  (à extraire du total mentionné ci-dessus en précisant leur objet : hôtellerie, tourisme…)
Intitulé du certificatEffectif
3.5.3. S’il existe un enseignement de type « écoles bilingues »
3.5.3.1. Quel est l’effectif concerné par niveau ?
NiveauNombre d’heures/semaineEffectif
3.5.3.2 Quelles sont les DNL (disciplines non linguistiques) proposées en français ?
NiveauNombre d’heures/semaineEffectif
3.6. Établissements français
PrimaireSecondaireSupérieur
3.7. Autres établissements internationaux (en dehors des établissements homologués par la France)
DésignationStatut (public, privé, étranger)Nombre d’élèves
4. PROGRAMMES et CONTENUS
Oui
2007
4.3. Les objectifs des programmes vous paraissent-ils :
Oui
Oui
Oui
- On fait référence à la France et aux pays francophones d’Afrique de l’Ouest.
- Oui , lorsqu’ils abordent l’aspect culturel de la langue.
Très rarement par manque de matériel informatique et de coupure régulière d’électricité.
Très rarement.
Le manque de matériels informatiques dans les institutions nigérianes limite la possibilité d’utiliser les nombreuses ressources disponibles en ligne exploitables en classe.

5. LES PROFESSEURS DE FRANÇAIS*
5.1. Nombre
PrimaireSecondaireSupérieur
8000
8000
Oui
Non
Oui
- Le salaire moyen est d’environ 90 euro
5.5. La formation des professeurs
- Formation disciplinaire et pédagogique.
- 2 ans minimum
Oui
Oui
Oui
- Stage sur la didactique du FLE financé par les établissements secondaires.
Oui
Tableau départements francais
DésignationEffectifs année 1Année 2Année 3Année 4 et +
Facultés de pédagogies
Collèges d’éducation
Oui
Tableau instituts formation
DésignationEffectifs année 1Année 2Année 3Année 4 et +
- Il existe un département de français dans chaque
Non
6. VALEURS VEHICULEES
Culturelle
Économique
Démocratique
Autres
7. MOTIVATION
- Amour de la langue.
- Possibilités d’emploi et ouverture vers l’international.
8. EVOLUTIONS PREVISIBLES POUR L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS
L’évolution se met en place graduellement par manque du nombre suffisant d’enseignants.
9. EVOLUTIONS SOUHAITEES
- Le nombre d’apprenants de la langue française dans le secondaire pourrait doublé si chaque établissement pouvait employer un professeur de français.
10. TEMOIGNAGES SUR LES CONDITIONS D’ENSEIGNEMENT
- Les apprenants sont très motivés, mais les enseignants manquent généralement de formation en didactique du FLE.
- L’enseignement n’est vraiment pas dispensé de manière professionnelle.
- Les établissements ont besoin d’être équipés en matériels.0 informatiques et audiovisuels.